Revue Romantisme: numéros 2016

Französisch, Notizen

La revue Romantisme. Revue du XIXe siècle. Littérature – arts – sciences – histoire

Les numéros de l’année 2016

Depuis 1971, Romantisme est la revue de la Société des études romantiques et dix-neuviémistes, publiée à partir de 1980 par les éditions SEDES puis Armand Colin à partir de 2008. D’abord semestrielle, Romantisme est devenue trimestrielle en 1976. La totalité des livraisons, de 1971 à 2006, est consultable en ligne sur le site Persée du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, puis sur le site Cairn jusqu’en 2011. À partir de 2011, la revue est publiée par les éditions  sous deux versions (papier et électronique), accessibles aux seuls abonnés.
Romantisme se veut une revue d’un grand XIXe siècle, qui va de la fin du XVIIIe siècle au premier XXe siècle, et une revue résolument pluridisciplinaire. Cette pluridisciplinarité s’exprime autant dans la composition de son secrétariat et de son conseil de rédaction où siègent des littéraires, des comparatistes, des historiens, des historiens d’art que dans les articles et les dossiers soumis. Elle est ancienne et bien ancrée dans la tradition de la revue, certes fondée par des littéraires mais qui a cherché au fil des décennies à s’ouvrir à d’autres disciplines. Le sous-titre de la revue (Littératures – Arts – Sciences – Histoire) en témoigne.
La revue se compose de trois grandes parties indépendantes : d’abord un dossier, sous la responsabilité d’un coordinateur sur un sujet donné, puis des Varia, articles spontanément adressés à la rédaction, enfin des comptes rendus.

couverture de La Mesure du temps

2016/4 (n° 174): La Mesure du temps

=== Sommaire ===

Laurent Clauzade
Présentation

Christophe Studeny
L’emprise de l’heure

Marie-Agnès Dequidt
Les horlogers parisiens et le temps : afficher l’heure officielle ou mesurer les durées ?

Pierre Savaton
Le temps fondateur de la géologie

Elsa Courant
Astronomie et mesure du temps chez Camille Flammarion : de l’infini au temps relatif

Jean-Marie Privat
Un dimanche, vers six heures, au soleil levant

Anna Karla
Temporalité du témoignage sur la Révolution française

Julien Schuh
Le temps du journal. Construction médiatique de l’expérience temporelle au XIXe siècle

Martine Lavaud
Nuits d’encre : le travail et la mesure

Bibliographie sélective

=== Varia ===

Victoire Feuillebois
« Victimes du livre » ? Dangers et vertus de la lecture empathique chez Jane Austen, Pouchkine et Balzac

Atsuko Ogane
Danse de Nana, danse de Salomé ?

Eric Fournier
« Crosse en l’air » : l’insaisissable motif d’une histoire effilochée (France, 1789-1871)

=== Comptes rendus ===

couverture de Musée, musées

2016/3 (n° 173): Musée, musées

=== Sommaire ===

Philippe Hamon, Ségolène Le Men
Introduction

Hilaire Multon
Le Musée des antiquités nationales et la « fabrique de la nation »

Chantal Georgel
Tels quels… Les musées d’ethnographie entre illusions et idéologies…

Dominique de Font-Réaulx
De l’atelier au musée, le musée-atelier, les ambiguïtés d’un genre muséal singulier

Charlotte Foucher Zarmanian
Le Louvre des femmes. Sur quelques présupposés à l’égard des femmes dans les musées en France au xixe siècle

Rémi Labrusse
Muséophobies. Pour une histoire du musée du point de vue de ses contempteurs

Maxence Mosseron
Du « grand Musée européen » au musée intérieur : frontières de l’art et de la création chez Théophile Gautier

Émilie Malouvier
Les catalogues de la collection des ducs de Leuchtenberg : rédaction et diffusion de savoirs muséographiques européens

Sarga Moussa
Les pharaons au musée : le regard des voyageurs français en Égypte à la fin du xixe siècle

Bibliographie

=== Varia ===

Servane Dargnies
L’accrochage par écoles au musée du Louvre : art, philosophie et politique sous la Seconde République

Maxime Foerster
Suicide et enthousiasme chez Germaine de Staël

Guillaume Cuchet
L’histoire au noir de Philippe Muray. Le xixe siècle à travers les âges entre littérature et histoire

=== Comptes rendus ===

couverture de L'Épique

2016/2 (n° 172): L’Épique

=== Sommaire ===

Aurélie Foglia
Préambule

Claude Millet
L’épique à l’épreuve (Victor Hugo)

Marguerite Mouton
Notre-Dame de Paris ou la continuation de l’épique par d’autres moyens

Thomas Conrad
Balzac, l’épique et l’encyclopédique

Claire Barbillon
L’épique : un défi pour la sculpture du XIXe siècle

Dominique Combe
Octave Crémazie. « L’héroïque poème » des Canadiens

Henri Scepi
Revenance de l’épique dans Le Spleen de Paris

Jean-Luc Steinmetz
L’épopée Maldoror

Bibliographie sélective

=== Varia ===

Michel Brix
Balzac et le cénacle hugolien. Un point d’histoire du romantisme

Agnese Silvestri
Quand le « rêve asiatique » de l’amour rencontre le rêve autocratique : le creuset de La Fille aux yeux d’or

Philippe Geinoz
L’américanisation de la ville et l’intimité perdue : Huysmans et le nouveau Paris

Eléonore Reverzy
Débat critique
Pierre Macherey : ce que pense la littérature

couverture de La Rue

2016/1 (n° 171): La Rue

=== Sommaire ===

Marie-Ève Thérenty
La rue au quotidien. Lisibilités urbaines, des tableaux de Paris aux déambulations surréalistes

Sabine Barles
La rue parisienne au xixe siècle : standardisation et contrôle ?

Florence Bourillon
Dé-nommer et re-nommer la rue ou comment accompagner la transformation de Paris à la fin du xixe siècle

Romain Benini
La chanson, voix publique (Paris, 1816-1881)

Andrea Goulet
Du massacre de la rue Transnonain aux « drames de la rue » : politique et théâtre de l’espace

Corinne Saminadayar-Perrin
Jules Vallès écrivain rualiste

Clément Dessy
Une esthétique de la rue. La Revue blanche au cœur de la ville

Mélodie Simard-Houde
La rue parisienne et le reportage, enquêtes d’une affinité élective

Bibliographie

=== Varia ===

Michel Sandras
Le Poète ciseleur : histoire et signification d’une métaphore

Riccardo Raimondo
Aurélia fable mystique

Guillaume McNeil Arteau
Zola politique : parlementarisme, représentation, médiation

=== Comptes rendus ===

Offline lesen:

Kommentar verfassen